Dialogue avec l'ange - Gitta Mallasz

Publié le 18 Juillet 2016

Les Dialogues avec l'ange sont « un guide pratique pour notre période de transition », disait Gitta Mallasz. Il s’agit d’un texte, aux accents messianiques, mais qui incite à l’éveil spirituel, en exaltant aussi les valeurs contemplatives : silence et joie.

Gitta Mallasz : "L'ange est ma moitié vivifiante et moi je suis sa moitié vivifiée. Il est ma préfiguration dans l'invisible et moi je suis la figuration dans le visible. Il est mon pareil intemporel et moi je suis son pareil limité par le temps. il est mon complément intuitif dans l'esprit et moi je suis son complément exécutif dans la matière. Mais nous sommes un ! Il est mon corps de lumière et moi je suis son corps de matière mais nous sommes un ! Donc à la place de la lumière sans corps, à la place du corps sans lumière il y aura l'homme, les deux amants réunis. Ciel et terre unis. Une seule personne, une seule lumière qui a un corps."

Qu'est-ce qu'un ange ? C'est "votre complément individuel de lumière, votre moitié". C'est la partie de nous-même que nous ne connaissons pas encore.

Comment découvrir l'ange ? "Par votre soif ! Au moment où vous avez tellement soif, où vous êtes tellement non satisfait de votre vie d'aujourd'hui, une autre perspective s'ouvre." Il faut être dans l'angoisse, dans le refus de ce monde tel qu'il est organisé. "La révolte intérieure est un tremplin pour un plus"

"Chaque homme a un ange. Il faut un certain degré de maturité pour entendre son ange, maturité des organes des sens intérieurs capables de capter cela. il faut être capable de le supporter. Nous sommes tous sur une gamme infinie de développement, d'évolution individuelle."

"La lumière, nous la ressentons intérieurement. C'est une intensité de vie autre que l'intensité de vie ordinaire."

L'ange et les religions. "Dans ce dialogue, l'essentiel des religions n'est pas oublié mais surpassé. Les religions sont un tremplin pour une nouvelle évolution. Si la religion n'est qu'une forme, elle se raidit. Mais si elle reste vivante, elle est vivifiante ! Ce que dit l'ange est au-delà de toute Église, au-delà de toute forme, car l'Église est déjà une forme. L'ange annonce une nouvelle forme de vie, une nouvelle consistance de vie qui est votre corps matière-lumière. Le corps matière-lumière est le point central."

Responsabilité envers la terre. "Les gens vont s'éveiller à leur responsabilité envers la terre, comme ils s'éveilleront à leur responsabilité envers l'ange et la lumière. Le haut et le bas vont ensemble. C'est un même mouvement. Et l'homme est au milieu."

"Les gens se plaisent dans leur malheur. Chaque malheur nous montre comment nous pourrions sortir de lui. Donc, si nous le regardons, le malheur devient une bénédiction." Chacun doit devenir responsable de lui-même et ne pas faire porter la responsabilité aux autres, à la société, aux parents, etc.

"L'ange nous enseigne d'aimer les produits de la terre et de mener une vie joyeuse. L'ange dit : la joie est l'ère du monde nouveau."

La mort. "La mort n'est pas une fin, c'est une transition vers la vie. L'ange dit : la vie est une et indivisible. On ne peut pas la couper en petits morceaux comme le pensent ceux qui croient en la réincarnation. Je suis sûre qu'au moment de ma mort, je me reposerai un peu et que j'accepterai un corps approprié pour une nouvelle tâche.

Parole de l'ange : "La lumière s'habille de matière. Le ciel descend, sagesse. La matière sagesse en est le fruit. La création porte du fruit. Lumière tangible. Matière lumière. Soyez dans l’allégresse !"

"Ne participe pas aux ténèbres mais rayonne la lumière, toujours et partout, alors les ténèbres s’enfuiront."

TÉLÉCHARGER LE LIVRE

Symbole du chandelier

Symbole du chandelier

Faire-part de Gitta Mallasz

Faire-part de Gitta Mallasz

Rédigé par Xénia

Publié dans #Spiritualité

Repost 0
Commenter cet article