Une goutte d'or

Publié le 30 Juin 2017

Une goutte d'or

en moi une goutte d’eau

qui devient goutte d’or

une goutte qui me fait goûter

la vie – la mort

 

une goutte qui se dilate

et devient flaque

en moi une flaque d’eau

qui devient lac

 

c’est une eau transparente

elle me nettoie de l’intérieur

c’est une lumière qui se répand

sur ma peur

 

ma peur

c’est de ne pas savoir aimer

c’est d’être à côté de la plaque

c’est d’être à côté de la flaque

 

en moi une goutte de lumière

dans laquelle je revois des visages aimés

ils deviennent scintillants

brillants de promesses

 

cette lumière fluide et dorée

coule à présent dans mes veines

c’est une présence aimante

qui m’aidera à ne plus avoir peur

de l’amour

 

une petite fille s’avance vers moi

en souriant elle me prend par la main

de ses yeux jaillissent des milliers d’étoiles

ses mains sont chaudes

je sens son cœur qui bat

 

la petite fille me prend dans ses bras

et elle me dit : « ce n’est pas grave

tout est passé, je suis vivante,

je veux aimer. »

 

la petite fille c’est moi

elle me donne envie de courir

et de voler

 

un petit garçon me rejoint

il vient d’un pays lointain

et pourtant je le reconnais

comme une âme jumelée à la mienne

 

la petite fille et le petit garçon

se tiennent par la main

ils jouent, ils courent, il s’envolent

comme deux papillons jaunes

 

ils s’envolent et en même temps

ils marchent côte à côte

ils créent l’amour

à chacun de leurs pas

 

à chaque minute nous sont donnés

la grâce, l’amour et la lumière

à chaque minute je peux choisir

de les accueillir ou de les refuser

 

il m’a toujours paru plus simple

de dire « non » ou « oui mais »

mais aujourd’hui j’ai besoin de dire « oui »

pour de vrai

 

Xénia le 30 juin 2017

Rédigé par Xénia

Publié dans #Art-Poésie

Repost 0
Commenter cet article

Pierre Chamard-Bois 02/07/2017 14:13

Bienvenue à la petite fille du Père qui apprend à dire oui, sans peur ni regret.
"Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu'on y ajoute vient du malin." (Mt 5, 37)
En joie partagée