Exit Zanzibar, welcome Madagascar

Publié le 22 Mai 2012

11-mai.JPGIl faut bien écrire dans le vif du sujet, à la jonction des chairs et de l’esprit, là où la vie s’écoule indépendamment de nous, de notre volonté féroce de la canaliser. Il faut bien donner des mots à cet esprit tonitruant qui jaillit du quotidien transcendé (tel un côté transpercé) – du moins, c’est ainsi que je le reconnais, c’est ainsi que je me reconnais, guidée par-delà moi-même mais pas sans ma volonté.

 

À l’époque, j’ai vécu avec une sœur aux yeux de folle. Je me souviens de son regard halluciné, de sa chevelure électrique qu’un léger voile blanc ne parvenait pas à dompter. Je me souviens de ses frasques, exclamations, présomptions, exaltations, certitudes. Le plus drôle, c’est cette phrase qui m’est restée comme leitmotiv – et qui n’a rien à voir avec la choucroute, mais qui est cependant de toute circonstance : « il y a toujours du nouveau aux Galeries Lafayette ! » J’ai toujours adoré cette formule qui venait ponctuer chaque changement de plan, qui venait avaliser tout imprévu, telle une incantation rituelle, et rendait l’instant presque sacré. Bref, cela pouvait signifier, selon les circonstances : « merci mon Dieu pour cet imprévu ! » ou bien « l’Esprit Saint et moi, j’ai décidé que. » (Ce n’est pas une faute de transcription, il y avait souvent un amalgame entre l’Esprit et la sœur…)

Bref, tout cela pour dire que je reprends aujourd’hui à mon compte cette expression décalée, en souvenir de cette sœur cinglée mais, je dois en convenir, inspirée de toute part par l’esprit, pas toujours saint, mais quand même.

 

Donc, il y a du nouveau aux Galeries Lafayette. En quelques mots : « exit Zanzibar, welcome in Madagascar ». Zanzi s’éloigne et n’apparaît déjà plus que comme une fumée. Le petit feu s’est consumé en quelques semaines et à l’heure qu’il est, il n’y a, de la part du partenaire qui devait m’accueillir, plus d’argent disponible pour cette mission. Y en a-t-il jamais eu d’ailleurs ? Bref, laissons cette question de côté. Me voilà donc réexpédiée à Madagascar par la main délicate de ma copine Thérèse (de Lisieux), via les carmélites de Saint-Joseph qui cherchent une responsable pédagogique pour leurs 4 établissements scolaires du côté de Fianarantsoa. C’est encore toute une histoire où la providence avance masquée, selon son habitude, pour mieux me surprendre…

 

Résultat des courses, la providence – qui a sans doute calculé son coup…  – me laisse deux mois et demi sans boulot ni logement. Logement : me voilà chez papa-maman. Ce n’est finalement pas si mal. Et tout cet été à dérouler en France, désespoir ou aubaine ? Je choisis la seconde option. Cela me laisse le temps de retrouver longuement famille et amis, en attendant le grand départ pour mi-août. Il est vrai que désormais je n’ose plus m’avancer sur les dates et les lieux. J’ai envie de dire « on verra ». D’une certaine façon, je suis déjà partie.

 

Dimanche 20 mai, c’est en paroisse que s’est déroulé mon « envoi en mission ». Je remercie très chaleureusement tous les amis et paroissiens qui m’on entourée : votre présence (vous étiez nombreux !) m’a fait chaud au cœur. Je me sens vraiment soutenue dans ce projet, ce qui fait que je n’arrive pas à en douter et que, quoi qu’il arrive, je suis certaine d’avoir pris la bonne direction, celle du grand sud, et pas seulement pour le soleil ! Merci de votre générosité et de vos marques d’affection que je garde comme de précieux trésors. Merci de vos encouragements et de votre confiance !

 

Xénia 

Rédigé par Xénia

Publié dans #Journal

Repost 0
Commenter cet article

MARC VAN STEENKISTE 25/05/2012 09:39

Coucou Christelle !
Hé bien, peut-être la Providence fait-elle parfois bien les choses...
Si, dans ton périple de l'été, tes pas t'emmenaient du côté de Toulouse, plus précisément du 14 au 28 juillet, sache que je serai heureux avec mon équipe de guides CASA, de t'y accueillir !
La porte est ouverte, le couvert offert, et la visite de Saint-Sernin OBLIGATOIRE !!! :)
Bises,

Marc

Bernadette 24/05/2012 14:00

Comme toujours Christelle tu as le talent pour si bien dire les choses... tout cela finira par un bouquin, j'en suis sûre !
Biz
Dette