Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un regard de beauté et de bonté sur la vie et tout ce qu'elle nous offre au quotidien.

René Char : tu es pressé d'écrire...

Commune présence

 

tu es pressé d'écrire

comme si tu étais en retard sur la vie

s'il en est ainsi fais cortège à tes sources

hâte-toi

hâte-toi de transmettre

ta part de merveilleux de rébellion de bienfaisance

effectivement tu es en retard sur la vie

la vie inexprimable

la seule en fin de compte à laquelle tu acceptes de t'unir

celle qui t'es refusée chaque jour par les êtres et par les choses

dont tu obtiens péniblement de-ci de-là quelques fragments décharnés

au bout de combats sans merci

hors d'elle tout n'est qu'agonie soumise fin grossière

si tu rencontres la mort durant ton labeur

reçois-là comme la nuque en sueur trouve bon le mouchoir aride

en t'inclinant

si tu veux rire

offre ta soumission

jamais tes armes

tu as été créé pour des moments peu communs

modifie-toi disparais sans regret

au gré de la rigueur suave

quartier suivant quartier la liquidation du monde se poursuit

sans interruption

sans égarement

 

essaime la poussière

nul ne décèlera votre union.

 

René Char, in Le Marteau sans maître (1934-1935)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
<br /> Christelle , beau poeme de René Char !<br /> <br /> <br /> en te lisant je me replonge 20 ans en arrier  mon arrivée a tulear dans le sud . j'en ai pris plein les yeux et le coeur , la chaleur etouffante m'avait saisi , la secherresse et cette<br /> couleur ocre a perte de vue pas le moindre brin de vert alors que je venais d'un departement qui n'etait que cette couleur ! bref a l'epoque peu de bagages  je sortais de france pour la<br /> premiere fois ! mais j'avais chevillé au corps l'intime conviction que là etait ma place pour les 2 ans a venir et je regardais souvent la carte mise dans ma chambre pour mon accueil et que j'ai<br /> encore aujourd'hui dans ma cuisine accrochee :un coucher de soleil et cette phrase tirée de la génèse 26,24<br /> <br /> <br /> "ne crains pas, car je suis avec toi."<br /> <br /> <br /> ma pensée et ma priere t'accompagne ,.....tout est a inventer tout est a vivre !<br /> <br /> <br /> j'atterris le 1 novembre a tana avec une amie , ce serait chouette de se voirle vendredi 2. On a des kg de libres si tu as besoin de qq chose n'hesite pas voici mon mail<br /> helene-battarel@orange.fr.<br /> <br /> <br /> veloma, fraternellement<br /> <br /> <br /> helene.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
B
<br /> Hâte -toi d'écrire Nous en avons besoin !<br />
Répondre